"Simon Snow est entré en dernière année d'école de magie à Watford. Il aimerait étudier tranquillement mais, dès son arrivée, Agatha rompt avec lui et le mage tente de l'isoler pour le protéger de Humdrum. Baz, son ennemi juré, arrive à l'école avec six semaines de retard et se rapproche de lui pour découvrir qui est responsable de la mort de sa mère."

Forte du succès de Fangirl, Rainbow Rowell a habilement choisi d'axer son prochain roman sur les protagonistes déjà introduits par Kat, l'héroïne de cette dernière histoire: son personnage de fiction favori Simon Snow. Simon, c'est notre Harry Potter à nous: il vit à quasi plein temps dans une école de magie, un destin tout tracé le suit tel un fardeau, et pour affronter les maints obstacles qui encombrent sa route, une bande d'amis comme d'ennemis est à ses côtés. 

Dans Fangirl, Simon nous est présenté à travers la fan-fiction qu'écrit Kat sur cet univers magique, une référence non dissimulée aux nombreuses fan-fictions potteresques qui pullulent aujourd'hui encore sur le Web. La ré-appropriation d'une histoire chère aux coeurs des fans a toujours été d'actualité, car se manifeste une envie d'approfondir à sa manière le parcours de personnages que l'on aime et chérit comme de réels amis. Kat s'investit à corps perdu dans l'univers de Simon Snow, nous proposant surtout une approche romantique de la relation entre Simon et Baz, son ennemi juré (ici encore, clin d'oeil évident aux écrits sur la relation amoureuse fictive entre Harry Potter et Draco Malfoy). 

Carry On n'est pas la fan-fiction de Kat, ni la réelle histoire de Simon Snow écrite par la prétendue Gemma T. Leslie: c'est "l'histoire telle que j'aurais voulu la lire", a expliqué Rainbow Rowell. Au programme toutefois: magie, aventure, mystérieuse prophétie, humour sarcastique et... de l'amour. La renommée des romans de Rainbow Rowell tient en grande partie à leur part de romance qui chamboule la vie des personnages, souvent très jeunes, en éveil face à leur sens et leurs désirs. Si l'on est parfois dans une overdose de bons sentiments et de miévrerie, Carry On propose un juste dosage de tous les thèmes abordés, qu'ils relèvent de l'amour, de l'humour ou du fantastique, ce qui fait la grande force de ce roman. Loin de se focaliser exclusivement sur le côté roman fantastique, ou romance/contemporain, l'auteure parvient à dépeindre un univers fantastique crédible où s'insèrent parfaitement des personnages qui expérimentent des relations, d'amitié ou amoureuse, auxquelles on s'attache. 

Au fil des chapitres, plusieurs points de vue sont proposés, le lecteur vit donc l'histoire à travers les yeux de Simon, Baz, ou encore Agatha et Pénélope. Ce choix narratif est délibérement immersif, et malgré une plume peu lyrique, Rainbow Rowell parvient à nous plonger au coeur de la vie des personnages avec des phrases directes, et les pages se tournent sans compter. Malgré une suite incessante d'actions et d'événements, on ne peut s'empêcher de refermer le livre avec une pointe de frustration, tant on en aurait voulu plus et tant on aurait espéré encore plus de détails et d'anecdotes sur ce fol univers.

Affrontant maintes et maintes aventures, Simon se retrouve surtout face à lui-même, face à sa propre identité. La relation qui va l'unir à Baz contribue à ce cheminement personnel, sans pour autant le ranger dans une case ou le rendre plus vulnérable, et c'est peut-être là aussi la grande force de ce livre: une histoire d'amour intense entre deux jeunes garçons, dépeinte avec une honnêteté et un réalisme troublant. Dans une société extrêmement hétéro-centrée, lire une histoire d'amour aussi simple et touchante entre deux protagonistes du même sexe fait du bien, tout comme l'entièreté de ce roman: un peu de magie, un peu d'humour et surtout de l'amour, c'est parfois ce qui suffit pour rendre le quotidien plus vivant.